Archive

Cen­sus Automne 2016 Parosphromenus-​Project

Cen­sus Automne 2016 Synopsis

Com­men­ta­tion of syn­op­sis and godfathers

Kom­men­tar der Syn­opse und Paten

Com­men­taires du syn­op­sis et des parrains

Deutsch:

Inter­pre­ta­tion der Syn­opse (von Ben­jamin Wilden)

Eng­lish: trans­lated by Dorothee Jöllenbeck

Français: traduit par Hervé Gonin

Nous remer­cions tout le monde pour avoir pris part au census.

Général­ités

Au cen­sus de l’automne dernier, 44 ‚mem­bres ont par­ticipés. C’est exacte­ment le même nom­bre qu’au dernier cen­sus. Bien que – en com­para­i­son par rap­port au nom­bre de nos mem­bres c’est une faible pro­por­tion, je n’ai pas étendu la péri­ode du cen­sus cette fois ci. Après la newslet­ter con­cer­nant l’importance du cen­sus nous nous atten­dions à une plus grande par­tic­i­pa­tion. En dépit de cela, je me demande à quelle fréquence je devrais envoyer des emails de rap­pel. Nor­male­ment nous envoyons un rap­pel au début de la péri­ode du cen­sus et un autre pour annon­cer que la péri­ode a été éten­due. Je ne souhaite pas éten­dre la péri­ode du cen­sus régulière­ment. Pour cette rai­son, je vous demande de me dire, quand et à quelle fréquence vous souhaitez recevoir un rap­pel. Pour cette ques­tion par­ti­c­ulière je vais ouvrir une dis­cus­sion sur le forum et attends vos retours ainsi que vos idées !

Deux­ième­ment, je voudrais vous remercier pour les rap­ports et l’inventaire haute­ment détaillé de vos stocks. Grâce à ceci, le cen­sus est plus pré­cis qu’il ne l’a jamais été. Je remer­cie spé­ciale­ment les 8 rap­ports « négat­ifs », et demande à tout le monde de mon­trer votre intérêt pour le cen­sus, même si vous ne pos­sédez pas de stock !

Troisième­ment, cer­taines espèces très pop­u­laires comme P.linkei, P.quindecim et P. phoeni­cu­rus sont très fréquentes et con­stantes dans nos stocks. A l’opposé, P. deiss­neri a offi­cielle­ment dis­paru. Aussi, d’autres espèces comme P. ornat­i­cauda, P. anjun­ga­nen­sis ou P. palu­di­cola sont en grave dan­ger de disparition.

Spé­cial

P. alfredi sem­ble, com­paré au cen­sus précé­dent, assez con­stante, cer­tains mem­bres n’ont pas participé

P. allani peut être déclaré comme sécurisée, le nom­bre de repro­duc­teurs et de pois­sons est en développe­ment constant

P. anjun­ga­nen­sis a été rap­porté par seule­ment 2 mem­bres. Quoiqu’il en soit cette espèce doit être con­sid­érée comme grave­ment en danger

P. bin­tan sem­ble être l’espèce la plus fréquente, et a été rap­porté plus fréquem­ment du fait des nou­velles impor­ta­tions. Point par­ti­c­ulière­ment plaisant, la forme « Desa Pud­ding Besar » a été ajouté.

P.deissneri peut être con­sid­érée comme per­due de nos stocks

P. fil­a­men­to­sus a été rap­porté fréquem­ment. Le nom­bre élevé d’alevins est très posi­tif. Mais la forme « Ampah » n’est présente que chez un seul membre.

P. gunawani présente un faible nom­bre en stock, mais le pois­son issu des échanges sem­ble être le vrai P. gunawani

P. har­veyi a été rap­porté comme moins nom­breux, encore, par rap­port au cen­sus de printemps

P. linkei est très sécurisé. De nom­breux pois­sons et alevins ont été rapporté

P. nagyi est resté con­stant et peut être con­sid­éré comme sécurisé

P. opal­lios n’a pas beau­coup changé et est présent chez 2 membres

P. ornat­i­cauda compte seule­ment 7 pois­sons chez 3 mem­bres. La ten­dance à la baisse con­tinue et l’espèce est réelle­ment en danger !

P. pahuen­sis mon­tre un nom­bre con­stant d’éleveurs. Les nom­breux alevins amè­nent un peu d’espoir

P. palu­di­cola a encore une fois été rap­porté par un seul membre !

P. parvu­lus n’a pas changé par rap­port au cen­sus de printemps

P. phoeni­cu­rus a été rap­porté comme nombreux

P. quin­decim est l’espèce la plus fréquente au sein de nos mem­bres. Cette espèce peut être con­sid­érée comme sécurisée

P. rub­ri­mon­tis est présent chez les mêmes mem­bres qu’au print­emps. Mais la pop­u­la­tion est croissante

P. suma­tranus est con­sid­éré comme cri­tique. Heureuse­ment un stock a été rap­porté d’Indonésie, mais l’espèce sem­ble per­due en dehors de l’Asie

P. tweed­iei présente encore une pop­u­la­tion en baisse par rap­port au dernier cen­sus. Nous espérons que ceci est le résul­tat de mem­bres n’ayant pas pris part au cen­sus cette fois-​ci. La forme « Parenggean » et « Ayaer Hitam » ont été rap­porté par un seul membre

Users online

X

Right Click is Disabled

Please respect our image usage rights and do not copy the images found on this web­site with­out prior per­mis­sion. Thank You — The Parosphromenus Project Staff