Espèces

Les espèces recon­nues par la scienceP. ornaticauda (photo H. Linke)

Les sci­ences naturelles con­nais­sent actuelle­ment 18 espèces de parosphromenus ayant fait l’objet de pre­mières descrip­tions en bonne et due forme, mais il ya beau­coup d’autres formes dont le statut est loin d’être clair. La dis­cus­sion sci­en­tifique sur le con­cept d’espèce est aujourd’hui beau­coup plus dif­féren­ciée que ne le reflète la tax­i­nomie. Il est main­tenant couram­ment admis que le proces­sus de dif­féren­ci­a­tion évo­lu­tive est con­tin­uelle­ment à l’origine de l’apparition d’espèces nou­velles, et qu’en con­séquence doivent exis­ter de nom­breuses formes de tran­si­tion, voire même que ces formes sont la règle plutôt que l’exception. La notion de « semi-​espèce » (« Hal­bart ») a acquis droit de cité, même si des pans entiers de la zoolo­gie, et aussi l’ichtyologie, n’en font pas usage. L’aquariophilie ama­teur encore moins…P.nagyi cherating form (Photo M.Hallmann)

Dans la mesure où la déf­i­ni­tion des espèces de parosphromenus repose exclu­sive­ment sur la dis­tinc­tion de car­ac­tères extérieurs, donc fait appel unique­ment à des car­ac­tères extérieurs, phéno­typ­iques, et ne tient pas compte des apports de la géné­tique et des dif­férences de com­porte­ment, il est dif­fi­cile de dire si les 18 espèces recon­nues seraient main­tenues au terme d’une révi­sion du genre. Il est pos­si­ble que cer­taines de ces espèces seraient ret­ro­gradées dans la caté­gorie des sous-​espèces, et aussi que des formes locales, à mesure qu’elles sont mieux con­nues, devi­en­nent des sous-​espèces ou même des espèce.

Nous con­nais­sons aujourd’hui les espèces suiv­antes : alfredi, allani, anjun­ga­nen­sis, bin­tan, deiss­neri, fil­a­men­to­sus, har­veyi, linkei, nagyi, opal­lios, ornat­i­cauda, pahuen­sis, palu­di­cola, parvu­lus, quin­decim, rub­ri­mon­tis, suma­tranus, et twed­diei. Comme leurs rela­tions de par­enté ne sont pas claires, nous les énumérerons dans l’ordre alphabé­tique des noms de pois­sons. On ppour­rait procéder autrement, voir le lien « autres méth­odes de clas­si­fi­ca­tion »(« andere ord­nungsmeth­o­den »). Chaque fiche d’espèce sera illus­trée par au moins une pho­togra­phie et com­portera des liens vers d’autres illus­tra­tions en ligne. Notre pre­mier objec­tif ici est de fournir une infor­ma­tion résumée sur les lieux de col­lecte, la répar­ti­tion naturelle, les prin­ci­pales car­ac­téris­tiques extérieures (forme ou couleurs), le dimor­phisme sex­uel et les com­porte­ments car­ac­téris­tiques de chaque espèce. Au gré des besoins, nous don­nerons un com­plé­ment d’information, les références de la pre­mière descrip­tion et d’autres élé­ments bibliographiques.

Vous trou­verez à gauche le lien vers les descrip­tions d’espèces. Cliquez sur un nom pour ouvrir la fiche.

(PF)

Users online

X

Right Click is Disabled

Please respect our image usage rights and do not copy the images found on this web­site with­out prior per­mis­sion. Thank You — The Parosphromenus Project Staff