Mem­bres

Les par­tic­i­pants sont l’élément le plus impor­tant du pro­jet parosphromenus

Le pro­jet regroupe à la date de lance­ment de ce site web (2011) env­i­ron 200 per­son­nes dans 16 pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique. Le cen­tre de grav­ité du réseau est en Europe Cen­trale depuis le début. Nous espérons que le lance­ment de ce site web mul­ti­pli­era les adhé­sions dans d’autres pays. Nous invi­tons tous ceux que ces pois­sons intéressent à venir participer.

Tous ceux qui ont par­ticipé dans le cadre antérieur sont enreg­istrés dans notre base de don­nées et n’ont pas besoin de se déclarer à nou­veau. Quiconque peut devenir mem­bre ou par­tic­i­pant s’il s’intéresse aux parosphromenus et désire s’engager, pra­tique­ment, intel­lectuelle­ment ou matérielle­ment, au ser­vice de leur con­ser­va­tion. L’adhésion est sans frais, il suf­fit d’envoyer un mail à l’adresse Cette adresse e-​mail est pro­tégée con­tre les robots spam­meurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visu­aliser.en don­nant ses noms et adresses com­plètes, avec le pays, car nous voulons localiser les amis des parosphromenus, afin que cha­cun sache si il a des voisins qui parta­gent son intérêt. Il n’y a pas d’autre for­mal­ité et la radi­a­tion de la liste des mem­bres s’effectue sur sim­ple demande.

Venez nous ren­forcer ! Par­ticipez au pro­jet parosphromenus et devenez mem­bre de notre réseau d’amis des parosphromenus !

Ce n’est que par des efforts com­muns que nous parvien­drons à ten­ter de sauve­g­arder ces mag­nifiques petits pois­sons. Indi­vidu­elle­ment, nous ne pou­vons rien. Pas plus pour la pro­tec­tion des milieux d’origine que pour la con­ser­va­tion de la col­lec­tion aquar­io­phile. Les entre­prises de pro­tec­tion ne fonc­tion­nent que par l’échange d’informations et de pois­sons. Il n’est pas impératif de s’engager active­ment pour devenir mem­bre de notre réseau. Beau­coup peu­vent servir de mul­ti­pli­ca­teur à l’idée, apporter un sou­tien intel­lectuel ou pra­tique, aider à la com­mu­ni­ca­tion ou bien à des taches indi­rectes, et ainsi con­tribuer de façon efficace.

Il est néan­moins souhaitable de gag­ner autant d’aquariophiles motivés que pos­si­bles, pour qu’ils con­tribue avec leur instal­la­tion au développe­ment d’une pop­u­la­tion cap­tive, parce que nous avons besoin de beau­coup de gens pour faire un tra­vail de par­rainage d’espèces ou pour con­tribuer, par leurs actes, à la prise de con­science envi­ron­nemen­tale. Ceci est pour nous un devoir de plus en plus impor­tant pour le hobby aquar­io­phile à une époque de destruc­tion de bio­di­ver­sité : con­tribuer à une prise de con­science nou­velle, adap­tée aux néces­sités du temps. Dans les faits, 80% des par­tic­i­pants vien­nent pour cela. Le pro­jet veut, dans les lim­ites de ses moyens, fournir à ces gens des infor­ma­tions, une aide organ­i­sa­tion­nelle et dans cer­taines cir­con­stances des pois­sons. En ce qui con­cerne ces derniers, nous com­mencerons par l’Allemagne, parce qu’il ya en Alle­magne la plus forte con­cen­tra­tion d’amateurs. Ce sont les par­tic­i­pants qui fer­ont, ou pas la réus­site du pro­jet. Nous ne faisons que créer le cadre. Seul, l’aquariophile garderait une posi­tion per­due d’avance. Cela n’ira pas sans un effort impor­tant et partagé.

Users online

X

Right Click is Disabled

Please respect our image usage rights and do not copy the images found on this web­site with­out prior per­mis­sion. Thank You — The Parosphromenus Project Staff