linkei

Parosphromenus linkei

Kot­te­lat 1991P. linkei vor seiner Bruthöhle. Foto: Anja Richter (AR)“

Pre­mière descrip­tion :notes sur la tax­onomie et la dis­tri­b­u­tion de quelques pois­sons d’eau douce de la par­tie ouest d’Indonésie, avec le diag­nos­tic d’un nou­veau genre et de six nou­velles espèces (Pisces :Cyprinidae,Belontidae , et Chaud­huri­idae) . Icht­thy­olog­i­cal Explo­ration of Freshwaters,2 :273287 .

Car­ac­téris­tiques :longueur totale max­i­mum de 4.5 cm et jusqu’à plus de 5 cm avec le fil­a­ment de la nageoire anale. For­mule des nageoires :dor­sale :XII-XIV,78,total 1922.Anale :XI-WIV,1012 ‚total 2224.Le mâle est d’ordinaire plus grand que la femelle et a des exten­sions plus longues dans la nageoire dor­sale. Il a aussi la nageoire cau­dale plus large et un fil­a­ment plus long( 1.5 cm).Les fil­a­ments des pec­torales sont plus dévelop­pés que chez la femelle ‚en par­ti­c­ulier chez les spéci­mens âgés les nageoires ne sont pas droites mais for­ment un arc. Les deux sexes ont des mar­ques noires dans les nageoires impaires et sur les cotés du corps, par­fois 3 mais plus sou­vent 2 taches noires con­séc­u­tives bien mar­quées, ce qui ne se trouve autrement que chez P.pahuensis. Quelques mâles ont plusieurs ‚jusqu’à 15 petits points rouges autours de ces tâches noires. La col­oration du corps varie du beige clair au bronze et même bor­deaux. Une forme rougeâtre non décrite cir­cule sous le nom de P.sp Seruyan et ne sem­ble être qu’une vari­a­tion locale de cette espèce.

Espèces sim­i­laires :A cause des car­ac­téris­tiques de la struc­ture et de sa col­oration, le risque de con­fu­sion est faible pour les deux sexes(longues nageoires impaires tachetées, etc ). P.pahuensis a une queue ronde sans fil­a­ments et n’a pas d’endroits mon­trant des points rouges sur les côtés du corps.

Provenance/​Distribution :Linke a décou­vert cette espèce à Kali­man­tan Ten­gah, 2 km nord de Suka­mara et 4 km sud de Pudukali .On le trouve près de Pangkalan­bun aussi. On trouve par­fois P.linkei (asymp­to­tique­ment) avec P.opallios .

Men­ace : comme l’espèce provient prin­ci­pale­ment des basses ter­res de Kali­man­tan Ten­gah, mal­gré sa grande dis­tri­b­u­tion, le dan­ger d’extinction est grand. Son ère de dis­tri­b­u­tion est drainée pour les besoins de l’agriculture et n’a plus de végé­ta­tion naturelle.

Décou­verte /​Pre­mière impor­ta­tion :l’espèce a été décou­verte par Horst Linke et Nor­bert Neuge­bauer. Elle fut importée en Europe un an plus tard et dénom­mée d’après son décou­vreur par Kottelat..

Com­merce : aujourd’hui on le trouve par­fois de même que la forme ‘’sp Seruyan’’.

Soins/​Reproduction : comme pour tous les gouramis nains, P.linkei est réputé pour être plus robuste et moins sen­si­ble. De ce fait ce mag­nifique pois­son est plus adapté que les autres pour des éleveurs qui ont une expéri­ence réduite avec les pois­sons de ce genre. Par­fois un très large nid de bulles est con­struit avec plus de cent œufs .

Comportement/​Particularités : la cour tête vers le bas. P linkei est une espèce atti­rante haute­ment recommandée.

Sites :

Lit­téra­ture :

Females

X

Right Click is Disabled

Please respect our image usage rights and do not copy the images found on this web­site with­out prior per­mis­sion. Thank You — The Parosphromenus Project Staff